Archives de catégorie : Non classé

avril 2021

Reçu le numéro d’avril de La Nef, qui consacre un dossier au Coran des Historiens et pose la question : Vers une possible réforme de l’Islam. Sommaire du dernier numéro ici.

mars 2021

10 mars : sortie du quatrième livre de l’abbé Pierre-Hervé Grosjean : Être prêt. Repères spirituels. Editions Artège, 16,90 €.Vous pouvez réserver votre exemplaire sur ceux que nous recevrons mardi 16 mars. Ses trois livres précédents sont en stock dans notre librairie.

novembre 2020

30/11/2020

Notre librairie a rouvert le samedi 28/11, avec une “jauge” limitée à 4 personnes. Ce fût malgré cela une belle journée !

Nous sommes avisés de la parution de “L’officiel du livre chrétien” dont nous devrions recevoir des exemplaires papier. Demandez-nous de vous en réserver. Ce catalogue qui réunit de nombreux éditeurs de divers horizons présente 750 titres que nous pouvons bien sûr fournir. Lien en page d’accueil de notre site internet.

Pour vos commandes de Noêl, il serait prudent de se manifester avant le 11 décembre !

Bon Avent à tous.

16/11/2020

L’interdiction d’ouverture des commerces “non essentiels” est gravement préjudiciable à toutes les activités concernées, a fortiori lorsque, comme les librairies, elle réalisent l’essentiel de leur chiffre d’affaires en fin d’année, et peut s’avérer pire que le mal qu’elle prétend combattre.

Cependant, à la différence du premier confinement, la chaîne du livre n’est pas interrompue. Les éditeurs, distributeurs et transporteurs travaillent. Ainsi que vos libraires, fût-ce à un faible pourcentage de leur capacité, grâce notamment aux retraits possibles à l’entrée des magasins.

Notre librairie bénéficie de la campagne “Ma librairie chrétienne” organisée par plusieurs éditeurs et le distributeur AVM diffusion basé à Paray-le-Monial. Nous disposons de quelques centaines de catalogues “Vivre la joie de Noël 2020” proposant une sélection de livres, jeux, CD, DVD pour tous les âges. Nous en avons distribué un certain nombre mais n’hésitez pas à venir vous servir dans le présentoir situé devant le magasin quand nous sommes là.

Vos commandes, inspirées par ce catalogue ou puisant à d’autres sources, peuvent être passées par téléphone – y compris en nous laissant un message incluant vos coordonnées – ou par email. Voir ci-dessus.

Pour ce qui est du Missel des Dimanches 2021 valable pour la nouvelle année liturgique (année B), laquelle commence au premier Dimanche de l’Avent, le 28 novembre prochain, il est en stock. Prix inchangé par rapport à l’an dernier, à 9 euros. Nous disposons également du calendrier liturgique 2021, au prix de un euro. Sans parler d’un grand choix de calendriers de l’Avent… sans friandise à chaque fenêtre ! Cartes de Noël. Et des santons issus de l’important stock de la Procure, notamment dans les marques Arterra et Fouque.

Bonne Fête du Christ Roi et bonne entrée en Avent !

octobre 2020

31/10/2020 :

Pour le rétablissement des messes, une pétition est en ligne :

https://www.pour lamesse.fr

30/10/2020 :

La résistance s’organise. Tout d’abord, nous maintenons la prise de commande par téléphone et par email (06 34 04 72 52 – albsdijon@gmail.com). Les éditeurs, distributeurs et transporteurs restent actifs. Pour les commandes déjà passés, nous sommes ouverts aux horaires habituels pour leur retrait. Nous vous demandons simplement de vous contenter de les retirer à la porte du magasin.

Pour les personnes habitant à plus d’un kilomètre de notre librairie et qui n’ont pas de motif professionnel de se déplacer, nous pouvons envisager une livraison à domicile, comme nous le faisons déjà parfois pour les personnes ne pouvant se déplacer. Qu’elles n’hésitent pas à nous la demander.

Ceci ne remplace certes pas l’ouverture normale de notre boutique.

L’économiste Marc Touati chiffrait hier à 270 milliards d’euros la destruction de richesse en France du fait de la crise sanitaire. Rapportés aux 400 000 personnes que Monsieur Macron prétend sauver par ses mesures de confinnement, cela représente 675 000 euros par personne. A ce niveau de dépense, cela ressemble à de l’acharnement thérapeutique. Il s’agit bien sûr d’un calcul maximaliste que l’on est en droit de discuter.

Nous contestons le bien-fondé de mesures qui ne font qu’aggraver la crise économique et paralysent le pays en terrifiant nos concitoyens par des prévisions présentées comme des certitudes.

C’est pourquoi nous demandons la réouverture des librairies. La vie des l’esprit est essentielle à l’individu. Et la vie de leur commerce est essentielle à la vie de beaucoup de libraires.

Pour soutenir cette demande, Une pétition a été lancée en ce sens. Nous l’avons signé. Nous vous invitons à le faire aussi.

29/10/2020 :

L’incertitude est levée depuis hier soir.  Notre président donne l’impression de ne pas aimer les petits commerces indépendants. Les hypermarchés restent ouverts — on s’y attend à des bousculades – , et le commerce en ligne, aux pratiques parfois quasi-esclavagistes. Pas les boutiques, même en limitant l’accès à un ou deux clients. Allez comprendre.

C’est peu dire que nous n’adhérons pas à cette mesure, à cette privation des libertés élémentaires, à commencer par la liberté de culte. Sur ce point, il nous semble que jamais aucun régime totalitaire d’Europe occidentale, n’était allé aussi loin, même si, sur d’autres aspects, certains sont allés plus loin.

Nous n’adhérons pas à cette mesure liberticide, mais nous n’avons évidemment pas le choix de ne pas la respecter. Nous la subissons.  Notre boutique sera fermée dès demain, en cette période si importante pour son équilibre économique.  40% du chiffre d’affaires se fait sur les derniers mois de l’année. Pour beaucoup de commerce, c’est une mise à mort, et pour tous, de grosses pertes. Tous ont approvisonné leur magasin en vue de ces ventes de fin d’année…et elles n’auront pas lieu, ou si peu. Les traites, elles, seront présentées, tôt ou tard, et il faudra bien les honorer, ou disparaître.

Monsieur Macron nous dit vouloir sauvegarder la vie humaine. Ceux qui verront leur santé se dégrader du fait du report de leurs opérations chirugicales – conséquence du confinement – apprécieront. Son propos sonne étrangement après ces amendements votés par sa majorité repoussant à 14 semaines le délai autorisant l’avortement, et jusqu’à la naissance en cas de détresse psycho-sociale de la mère, comme si aider quiconque à tuer son enfant allait aider à remettre sur pied qui que ce soit.

Si Monsieur Macron veut  sauvegarder la vie humaine, qu’il commence par autoriser l’usage des médicaments bon marché qui ont fait la preuve de leur efficacité au lieu de l’entraver. Il n’est pas interdit de penser que l’augmentation du nombre de lits de réanimation occupés par des patients étiquetés Covid-19 (et souvent là essentiellement, des médecins le disent, du fait d’autres pathologies) est partiellement la conséquence directe de mauvais choix de santé auxquels certains intérêts privés ne sont pas étrangers.

Notre boutique sera donc fermée dès demain, en attendant d’y voir plus clair. Peut-être nous autorisera-t-on de servir nos clients à la porte du magasin. Peut-être nous laissera-t-on un petit peu d’air pour respirer. Si c’est le cas, nous vous le ferons savoir sur notre site.

28/10/2020 : 

Alors que l’incertitude pèse que les intentions de nos dirigeants, hormis le fait de rendre arbitrairement inaccessible aux médecins et aux malades un traitement efficace déjà existant, nous partageons une video de Jean-Dominique Michel, anthropologue suisse, qui donne son opinion sur la gestion actuelle de l’épidémie de coronavirus.

06/10/2020 :

La nouvelle encyclique Fratelli tutti (Tous frères) est à votre disposition, ainsi que l’ouvrage du Pape François et du Pape émérite Benoît XVI : Une seule Eglise.
Pour les Professions de foi, nous tenons à votre disposition une trentaine d’aubes, tailles diverses, vendues avec cordon, aux prix de 40 € en coton ou 49 euros en alliage coton et synthétique.
Parmi les nouveautés à découvrir aux Editions et Distribution Salvator :
– La Bible, traduction liturgique avec notes explicatives.
– La dynastie d’en haut, par Anne Kurian, 18,50 €.
Anne Kurian est romancière et journaliste pour l’agence de presse Zenit. Elle est l’auteur de plusieurs romans à succès aux Éditions Quasar: Le secret d’Emma M. (2018), Beau brun ténébreux (2019), La paroisse était presque parfaite (2019) et Le premier jour de ma vie éternelle (2020).
– Maria Teresa Carloni, mystique au service des chrétiens persécutés, par Didier Rance. 16 €.

MARIA-TERESA CARLONI

Didier Rance
C’est le destin d’une femme d’action et d’une figure spirituelle hors du commun que nous fait découvrir ici Didier Rance. Née en 1919 en Italie, Maria Teresa Carloni se convertit soudainement à 32 ans. Commence alors pour elle une vie mystique extraordinaire. Chaque vendredi, elle revit la Passion, reçoit les stigmates, dialogue avec le Christ, connaît des phénomènes surprenants tels que des bilocations, tout en continuant à servir les plus pauvres. Ses écrits spirituels, théologiques et éducatifs sont d’une grande valeur. Mais sa plus grande originalité se trouve ailleurs : bouleversée par la persécution des chrétiens derrière le Rideau de fer, Maria Teresa offre sa vie et ses souffrances pour eux. Elle part même rencontrer, de façon discrète ou supranaturelle, les chefs des Églises persécutées et les chrétiens des goulags. Ses récits pourraient sembler n’être qu’un pieux roman, mais les grands noms de la résistance spirituelle à l’Est confirmeront tout ce qu’ils lui doivent, comme les cardinaux Wyszynski, Mindszenty, Slipyj, Beran, Tomášek, et bien d’autres évêques. Pie XII, Jean XXIII, Paul VI et Jean-Paul II lui témoignent à plusieurs reprises leur reconnaissance et leur soutien. Maria Teresa Carloni est morte en 1983 après plusieurs années de maladie. AUTEUR Historien de formation, Didier Rance est diacre. Il a été pendant près de trente ans au service des chrétiens persécutés au sein de l’Aide à l’Église en détresse. Il est l’auteur de plus de trente ouvrages, notamment sur les martyrs de notre temps, dont deux biographies de John Bradburne, publiées chez Salvator, qui font référence.

mai 2020

11/05/2020

En cette période de retour (nous l’espérons) à la normale, nous vous conseillons de vérifier nos horaires d’ouverture sur la page d’accueil de notre site internet avant de vous déplacer. Nous sommes susceptibles de les restreindre de façon temporaire.

Notre librairie rouvre ses portes en ce 11 mai 2020. Nous sommes munis de masques et de gel hydroalcoolique pour limiter les risques liés à cette reprise d’activité. Merci de respecter les consignes qui vous seront donnés dans le même esprit, à l’entrée ou à l’intérieur.

Le magasin est encore actuellement relativement encombré de bibliothèques achetées avant le confinement et désormais cataloguées. Afin de faire de la place et reconstituer notre trésorerie sérieusement entamée au cours des deux derniers mois, nous sommes ouverts à toute négociation sur les livres dont le prix n’est pas fixé par la loi, c’est-à-dire ceux parus depuis plus de deux ans et présents en boutique depuis plus de six mois.

Il est parfois difficile de se rendre compte de l’étendue de notre offre au moyen d’une visite physique ou de nos seuls boutiques virtuelles Rakuten ou Livre-rare-book. Les personnes qui le souhaiteraient peuvent nous demander pour cet usage des fichiers tableurs de notre stock . Merci d’effectuer cette demande par email.

Le numéro double d’Avril-Mai 2020 de la Nef (8 €) consacre un important dossier à l’Eglise aux Etats-Unis, comprenant un entretien avec Mgr José Gomez, Président de la Conférence épiscopale américaine, un autre avec Rob Dreher, l’auteur de Comment être chrétien dans un monde qui ne l’est plus. Le pari bénédictin, un troisième avec Sohrab Ahmari, américain d’origine iranienne converti au catholicisme en 2016 après avoir été touché notamment par la lecture de la Passion de Notre Seigneur dans l’Evangile de Saint Mathieu, mais aussi par la beauté de la liturgie de l’Oratoire de Londres, fondé par Saint John Henry Newman. Bref, l’intérêt de cette revue, riche en recensions, ne se dément pas d’un numéro à l’autre. Pour ne rien en perdre, abonnez-vous !  A défaut, vous pouvez toujours tenter de nous demander un numéro qui vous intéresse, récent ou plus ancien.

avril 2020

06/04/2020 :

Notre librairie reste fermée en ces circonstances exceptionnelles. L’offre se limite donc à la réservation des livres que nous proposons sur notre boutique en ligne (en construction) et sur Livre-rare-book. Nous acceptons également les commandes de livres neufs en vue d’une livraison ultérieure.

mars 2020

08/03/2020 :

Chère Amazonie. Exhortation apostolique du Pape François en conclusion du synode sur l’Amazonie, adressée “au Peuple de Dieu et à toutes les personnes de bonne volonté“. Plusieurs exemplaires de ce texte sont encore disponibles dans notre librairie (3.90€), de même que le livre du Cardinal Sarah et de Benoît XVI sur le sacerdoce : “Des profondeurs de nos coeurs” (18 €).

Gabrielle Cluzel : Enracinés. 15 €. Ce nouvel essai est promis à une belle carrière, après Adieu, Simone, fine analyse du féminisme. On peut consulter une entrevue de l’auteur et des extraits de son livre sur le site atlantico.fr.

A paraître chez Téqui : La restauration de l’homme étudie le message de C.S. Lewis, auteur de Narnia et d’une abondante oeuvre apologétique, concernant le devenir de l’humanité. Bonne critique dans Le Figaro.

Soldes temporaires à 50% chez Artège, jusqu’au 30 juin 2020 : cela met Les Oeuvres complètes de Saint Jean de La Croix à 24.50 €. Le Dictionnaire encyclopédique de Jeanne d’Arc (2017), et le Dictionnaire encyclopédique de Marie (2014), ouvrages dignes de votre confiance, font également partie de la promotion. Liste et nouveaux prix des titres concernés ici. En nous passant votre commande dans la semaine, vous nous permettrez de bénéficier d’une remise libraire plus importante dont nous vous restituerons une partie dans la limite légale de 5% du prix de vente. Ne tardez pas !

Le numéro de Mars 2020 de la Nef (8 €) réexamine la définition de la liberté religieuse par le Concile Vatican II et illustre sa continuité avec l’enseignement antérieur de l’Eglise, sous la plume de grands spécialistes de cette question. C’est le dossier du mois de cette revue bientôt trentenaire. Ses recensions d’ouvrages dans les numéros antérieurs à celui du mois en cours (par exemple Janvier ou Février 2020) sont en libre accès sur son site, ce qui pourra vous donner l’idée de les retrouver dans notre librairie ou de nous les commander.

Nous dédions au personnel médical ce texte relevé dans un livre épuisé, quasi-introuvable, que nous a commandé un professeur américain.

“Parmi les échecs de notre époque, aucun n’est plus torturant que celui de notre recherche désespérée de la grandeur humaine. En vain nous efforçons-nous de faire croître des vingtaines de célébrités là où la nature n’a semé qu’un seul héros. Dès qu’un héros commence à être célébré, de nos jours, il s’évapore en célébrité. “Aucun homme n’est un héros pour son valet de chambre“, – ou, aurait pu ajouter Carlyle, “pour son reporter au Time.” Dans notre monde envahi de grands noms, le paradoxe veut que les héros soient anonymes. En cette vie d’illusions et de mensonges, l’être exceptionnel dont la vertu ne tend pas qu’à la seule renommée est en général un héros méconnu : professeur, infirmière, mère de famille, agent de police honnête, travailleur acharné solitaire, mal payé, oeuvrant à une tâche sans intérêt et sans gloire. Par contre, ceux-là peuvent rester des héros, puisque personne ne les loue. Leurs vertus ne résultent pas de nos efforts pour combler notre vide. Leur anonymat les protège de l’éclat éphémère des célébrités. En eux seuls réside le mystérieux pouvoir de démentir notre folie de vouloir plus de grandeur qu’il ne s’en trouve dans le monde.” Daniel J. Boostin.L’image ou ce qu’il advint du Rêve américain. Paris, Julliard, 1963. Pages 103-104, en conclusion du chapître deux : “Du héros à la Vedette, le pseudo-évènement humain.” D’autres livres de Daniel Boostin, neufs ou d’occasion, sont disponibles, soit dans notre librairie, soit sur commande.

février 2020

10/02/2020 :

Mary Higgins Clark, récemment décédée, était un maître du suspens. On peut se procurer à notre librairie, pour 3 euros, La nuit du renard, son premier livre traduit en français, ainsi que d’autres titres. Dans le même genre, nous proposons également de nombreux exemplaires de la collection Le Masque, une lecture tout-à-fait appropriée, nous semble-t-il, en cette période de possible pandémie…

Un des habitués de notre librairie nous a fait découvrir un charmant petit livre réédité en 2010 : Ma route en Bourgogne, de Raymond Dumay (éditions La Table ronde). Lors de cette promenade de 1948, l’auteur rencontre de leur vivant des personnages, écrivains pour la plupart, dont les noms peuplent aujourd’hui les plaques de nos rues. Pour mieux comprendre et aimer la (et le) Bourgogne. Encore disponible au prix de 15,25 €, ou d’occasion à 10 € (un exemplaire disponible dans notre boutique).

Enfin réédité : le grand roman autobiographique d’Eugenio Corti, Le Cheval rouge. (32 €). Une fresque historique de l’Italie du XXème siècle, depuis les années 20 jusqu’aux années 80, tel que l’a vécu ce catholique engagé dans les combats de l’époque.

Cinq minutes pour Dieu, de l’abbé Xavier Garban. Ce livre, paru en 2009, préfacé par Mgr Lebrun à l’époque évêque de Saint-Etienne, n’a pas pris une ride et peut servir de lecture de Carême (8 €).

Simple médecin de campagne, de Paul Baud, paru en Janvier 2018. L’auteur , médecin généraliste à Pontcharra sur Turdine (69), nous livre son expérience de terrain, au milieu d’une nature somptueuse, au service des hommes qui l’habitent. Lui même a succédé au médecin qui l’a mis au monde. Un petit livre poétique, touchant, réaliste. Les droits d’auteur sont reversés à l’Association Enfants du Mékong (10 €).

Secrets d’amour pour les couples qui durent, de Alain Ducass (…sans “e” !), également auteur d’un ouvrage sur La Justice administrative de l’Eglise catholique (ed. l’Harmattan). Extrait de la quatrième de couverture : Les couples qui durent ont des secrets d’amour, qui sont ici collectés pour éclairer d’autres couples. L’ouvrage présente plus de 500 « secrets », initiatives, conseils, confidences, émanant d’une vingtaine d’auteurs, conseils conjugaux, psychologues, ou témoins. Filtrés par un homme ordinaire marié depuis 36 ans, ils sont classés en fonction des étapes du couple : l’amour initial, le discernement, les fiançailles, le début de la vie commune, le temps d’épreuve, les crises, la séparation éventuelle et les retrouvailles. Une deuxième partie présente les bonnes pratiques de la société civile, comme la médiation familiale, et celles de l’Eglise catholique comme « Vivre et Aimer » le Cler ou « Retrouvailles ». Ecrit initialement pour aider les évêques à créer des services d’information, de conseil et de médiation pour les couples en difficulté, le livre a évolué vers un recueil de secrets d’amour, pour les professionnels et le grand public, avec un regard croisé des sages, des thérapeutes, des conseils conjugaux, de la société civile, de l’Eglise et de l’auteur. (25 €)

Le récit de Marie, de Sophie Machet. Ce petit livre édité à 250 exemplaires nous fait partager la vie intérieure de la mère de Jésus, telle que méditée par l’auteur, qui habite l’agglomération dijonnaise. Il est accompagné de quelques illustrations de Sophie Jaworska (1890-1981), qui ajoutent à l’inspiration du texte. (5 €).

Le numéro de Février 2020 de la Nef (8 €) consacre un dossier passionnant sur l’évolution des caractéristiques sociologiques du catholicisme français. Outre les rubriques habituelles, on remarquera en outre l’interview exclusif de Monseigneur Michel Aupetit, Archevêque de Paris, à propos de son dernier livre : Humanae vitae, une prophétie (10 €), On peut retrouver d’autres interventions de Monseigneur Aupetit sur les pages du site du diocèse de Paris qui leur sont consacrées.

Aux Archives départementales, jusqu’au 4 avril 2020, exposition sur Jean Sans Peur. On peut en consulter le catalogue en ligne.

Au Musée Magnin, prolongée jusqu’au 8 mars 2020 Auguste Bartholdi en Orient.

L’Orient est également au programme d’une exposition gratuite au Musée des Beaux-Arts de Dijon, jusqu’au 8 mars : Le Grand Tour, voyage(s) d’artistes en Orient.

La “Semaine culturelle” du diocèse de Dijon aura lieu du 15 au 26 février prochain.

 

 

janvier 2020

04/01/2020 :

A l’occasion de cette première lettre de l’année 2020, nous souhaitons à tous nos lecteurs une très bonne année 2020. Qu’elle leur apporte, ainsi qu’à leurs familles, ce dont ils ont besoin, spécialement à ceux et celles qui nous ont fait part de leurs difficultés et que nous assurons de notre sympathie.

Un grand merci à tous nos clients qui ont permis comme l’an dernier une belle progression de notre chiffre d’affaire par rapport à l’année précédente. Merci également à ceux qui nous font partager la lecture de revues auxquels ils sont abonnés. Cela nous permet, en élargissant nos sources, de choisir plus finement notre assortiment et de mieux répondre aux attentes, et nous encourage à continuer.

Même les arbres s’en souviennent, de Christian Signol. Albin Michel, Octobre 2019. 20 €. Un roman bien ficelé de communion avec la nature et entre générations. Un homme de 90 ans raconte son existence à son arrière petit-fils. Il mesure le chemin contrasté parcouru en trois générations par sa pauvre famille paysanne, depuis la fin du XIXème siècle jusqu’au début du XXIème siècle, avec de belles réflexions sur la destinée et la transmission. Une invitation à se retrousser les manches, tout en goûtant le bonheur présent.

Se remettre à vivre pour Dieu. Méditation sur l’avenir de l’Eglise. Presses de la renaissance, novembre 2019, 10 €. Ce petit livre de 140 pages réunit en un volume deux textes importants de Benoît XVI sur la crise due aux abus sexuels dans l’Eglise et ailleurs, ainsi que la présentation qu’avait fait du plus récent d’entre ces deux textes la revue allemande Klerusblatt qui l’a publié en avril dernier. Chacun de ces trois textes (trois en incluant la susdite présentation) est précédé d’une introduction de Jean-Marie Guénois, journaliste vaticaniste chevronné, qui en précise les contextes.

Etre catholique ou nazi. Lettres d’un objecteur de conscience. Bayard, décembre 2019, 13.90 €. Le martyr de Franz Jâgerstätter, auteur de ces textes qui ont inspiré Une vie cachée, le film de Terrence Malick (actuellement et jusqu’au 7 janvier projeté à l’Eldorado à Dijon), est le fruit de son refus absolu de collaborer au mal que constituait le nazisme, avec un sens aigu, et sans doute prophétique, de sa responsabilité personnelle, placée à juste raison au dessus de la fausse prudence dominante. De lui, paysan aux origines modestes, cette citation : “Un homme qui ne lit rien ne pourra jamais vraiment s’imposer. Bien souvent, il ne sera que le jouet des autres”. Cela reste vrai dans notre société de l’image. Loin d’être un témoin pour une époque révolu, le Bienheureux Franz Jägerstätter devrait inspirer notre conduite chaque fois que nous sommes sollicités pour des oeuvres faisant la promotion du mal sous l’apparence du bien.

Mon père a dit la vérité, il doit être exécuté, par Isabelle Callies. Salvator, novembre 2019. 12.80 €. Jean-Dominique Callies, commissaire aux comptes, a, au début des années 2000, comme c’était son devoir, refusé de cautionner certaines pratiques illégales dans le domaine du financement des partis politiques. Cela lui a valu une persécution que l’on aurait cru – bien naïfs que nous sommes – relever d’une époque en partie révolue. Une persécution qui en dit long sur la mégalomanie de certains hommes de pouvoirs, manifestement prêts à tout pour préserver leur influence et éliminer ceux qui leur font obstacle, en tout impunité. Isabelle Callies, sa fille aînée, aujourd’hui professeure d’histoire-géographie, raconte comment elle a vécu ces évènements qui ont contribué à la façonner depuis son enfance en affinant son regard sur l’amitié, les relations parents/enfants, la force du lien conjugal, la nécessaire acceptation de la réalité, la foi, l’espérance, la charité.

Le numéro de Janvier 2020 de la Nef (8 €) consacre un dossier sur l’avenir incertain du Liban centenaire. Outre les rubriques habituelles, on remarquera l’interview de Dom Jean Pateau, Père Abbé de Fontgombault sur des questions actuelles et sur la stabilité comme chemin vers Dieu. Interview également accessible ici dans sa version longue avec un développement sur la miséricorde de Dieu à l’égard des enfants morts sans être baptisés. On remarquera également l’article d’Yves Chiron faisant le point sur les apparitions de Garabandal et le jugement prudent de l’Eglise à leur sujet, au moment où un film qui s’en inspire va sortir. Un numéro particulièrement riche à découvrir dans notre boutique. Ajoutons à propos de l’Eglise au Moyen-Orient que nous proposons également dans notre boutique le numéro hors-série (14 €) consacré par L’homme nouveau à l’action de l’association SOS Chrétiens d’Orient, dont le développement est insoupçonné.

Université de la vie : retrouvez ici le programme des universités de la vie 2020, organisées cette année en trois lieux de Côte d’Or : Beaune, Dijon, Saint-Julien, et bénéficiez d’une réduction de 10 % sur les frais d’inscription en vous inscrivant avant le 12 janvier. Une belle manière de répondre à la censure dont fait l’objet la campagne d’Alliance vita, dont les affiches expriment pourtant de façon respectueuse des points de vue on ne peut plus légitime sur les fondements du progrès en matière de bioéthique. Tout étant lié, on se demande, alors qu’une majorité de français continue de soutenir l’opposition à la réforme des retraites, comment les uns et les autres, syndicats et gouvernants compris, entendent pérenniser un système reposant sur la solidarité entre les générations si le simple fait d’évoquer le respect dû à la maternité, à la paternité et à la vie devient interdit dans l’espace public.

décembre 2019

18/12/2019 :

A l’occasion de cette dernière lettre de l’année 2019, nous souhaitons à tous, malgré des circonstances parfois douloureuses, un Joyeux Noël. Merci pour vos encouragements à poursuivre cette publication.

D’un martyr à l’autre…Parmi les 13 militaires français décédés ensemble au Mali le mois dernier, le capitaine Romain de Jarnieu, 34 ans, célibataire. Il était un des arrière-arrière-arrière-arrière-(arrière ?…)-petit-neveu de Saint Antoine Daveluy, évêque, martyrisé en Corée le Vendredi Saint 30 mars 1866. Quant au capitaine Frison-Roche, qui figure également sur la liste des victimes, il avait composé pour sa promotion de Saint-Cyr, le poème intitulé “Pour que vive France“, d’une grande élévation de pensée. D’après Saint Thomas d’Aquin, mourir pour la patrie peut être assimilé au martyr.

La liturgie est vivante ! “Ne nous laisse pas succomber à la tentation”. “Ne nous soumets pas à la tentation”. “Ne nous laisse pas entrer en tentation”. Pour qui serait dérouté par ces traductions successives du Notre Père, citons la page 117 du livre “Prêtre pour l’éternité” consacré au Père Jean-Paul Hyvernat, décédé en 1991, à 35 ans, au cours d’une ascension en montagne. “Une fois, certains lui exprimèrent leur difficulté de tutoyer Dieu dans la prière. Que faire alors, par exemple, dans la récitation du Notre Père en commun et spécialement à la messe ? La réponse du prêtre fût remarquable d’équilibre ; je ne me rappelle pas exactement ses paroles, mais le contenu était à peu près cela : ‘Faites ce que vous voulez lorsque vous êtes seuls ; en groupe, surtout pendant la messe, l’unité prime; il faut faire comme tout le monde. Et surtout comme l’Eglise le demande.“. Livre d’occasion en vente à notre librairie au prix de 6 euros. A lire sur ce sujet : “Découvrir la nouvelle traduction du missel romain”, paru en novembre, et disponible dans notre librairie au prix de 5,95 €. Le latin reste néanmoins licite. Deo gratias !